La nuit de la délivrance pascale avait été connue d'avance par nos Pères ; assurés des promesses auxquelles ils avaient cru, ils étaient dans la joie. Et ton peuple accueillit à la fois le salut des justes et la ruine de leurs ennemis. En même temps que tu frappais nos adversaires, tu nous appelais pour nous donner ta gloire. Dans le secret de leurs maisons, les fidèles descendants des justes offraient un sacrifice, et ils consacrèrent d'un commun accord cette loi divine : que les saints partageraient aussi bien le meilleur que le pire ; et déjà ils entonnaient les chants de louange des Pères.

Sagesse 18, 6-9
(Traduction liturgique)

(après avoir appuyé sur IMPRIMER LE TEXTE, dans la boîte d'impression, appuyez sur OK, ne touchez à rien d'autre, seul le texte sera imprimé, le paramétrage d'impression est réglé à partir de cette page)

fermez cette fenêtre pour revenir sur la page précédente