Dans les temps anciens, le Seigneur a couvert de honte le pays de Zabulon et le pays de Nephtali ; mais ensuite, il a couvert de gloire la route de la mer, le pays au-delà du Jourdain, et la Galilée, carrefour des païens. Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière ; sur ceux qui habitaient le pays de l'ombre une lumière a resplendi. Tu as prodigué l'allégresse, tu as fait grandir la joie : ils se réjouissent devant toi comme on se réjouit en faisant la moisson, comme on exulte en partageant les dépouilles des vaincus. Car le joug qui pesait sur eux, le bâton qui meurtrissait leurs épaules, le fouet du chef de corvée, tu les a brisés comme au jour de la victoire sur Madiane.

Isaïe 8, 23 à 9, 3
(Traduction liturgique)

(après avoir appuyé sur IMPRIMER LE TEXTE, dans la boîte d'impression, appuyez sur OK, ne touchez à rien d'autre, seul le texte sera imprimé, le paramétrage d'impression est réglé à partir de cette page)

fermez cette fenêtre pour revenir sur la page précédente